Jardinage

Euroflora 2001


Euroflora 2001:



Dans une bande de terre comprimée entre mer et montagne pendant des siècles, la ville de Gênes scrute l'horizon à la recherche de navires et de voiliers qui labourent les mers et les océans atterrissent habilement dans son port enchanteur. Port majeur des républiques maritimes, lorsque le commerce se faisait par bateau, la ville d'Euroflora a su maintenir sa primauté digne d'un grand port maritime, toujours ouvert au commerce avec le monde entier et à l'aube de le troisième millénaire conserve encore le charme de ses ruelles étroites de ses maisons colorées et colorées accrochées à la montagne. Mais elle a également toujours été une ville de fleurs qui, grâce à la température douce de la mer et à la barrière de montagne qui la surplombe, nous a donné une manifestation d'une beauté incontestable, grandiose et fascinante mais en même temps riche en arômes exotiques ainsi qu'au cours des siècles passés, les arômes et les épices orientales parfumaient le port et les ruelles de port prodigieuses.
L'Euroflora 2001 a donné à la ville la primauté incontestée d'une foire aux flocons. La participation du public ne tarde pas à venir, ils envahissent paisiblement et joyeusement les trois pavillons d'exposition, à la recherche de scénarios quasi féeriques, plongeant dans une immense mer colorée de fleurs et de leurs essences.
La manifestation a coupé le ruban le 21 avril, après des mois et des mois de préparation technique et organisationnelle, et a reçu le Haut Patronage du Président de la République.
De nombreuses nations présentes à l'événement, les voisins autrichiens, français et suisses, la Belgique, le Canada, les Pays-Bas, l'Uruguay, le Vietnam, l'Équateur, la Principauté de Monaco, l'Australie, la Chine et les Philippines .
Un événement qui a vu 775 compétitions prévues avec un prize pool de 405 000 euros et une équipe de 200 experts, italiens et étrangers, qui ont jugé et récompensé les œuvres florales exposées.
Grand impact spectaculaire de l'événement quand à l'entrée du pavillon S la grande cascade de près de vingt mètres de haut, avec une tranche de flore amazonienne au pied, attire l'attention du visiteur qui est immédiatement frappé par la fabuleuse villa du XVIIIe siècle où ils se trouvent citrons hébergés d'une rare beauté. Deux goodies introduits par la municipalité de Gênes qui a toujours cru à la grandeur et à la beauté d'Euroflora.
Au centre du pavillon, une immense étoile d'azalée donne un effet visuel à couper le souffle, presque comme un feu d'artifice.
Le deuxième pavillon est dédié aux présences régionales avec jeux d'eau et fontaines ponctués de jeux d'eau et d'effets lumineux.
Les pavillons B présentent un extraordinaire mélange de spécimens et il y a un espace dédié aux jardins municipaux italiens et étrangers. Parmi les éléments distinctifs, la reproduction stylisée d'une véritable serre victorienne en fer se distingue, qui occupe une grande partie du pavillon.
Dans les zones extérieures à la Foire, il y avait une succession de parterres de fleurs et de jardins, y compris une coupe transversale de l'environnement alpin créé par le Val di Fiemme et une avenue avec une trentaine de palmiers à une hauteur de cinq mètres qui accompagnaient les visiteurs entre les pavillons B et C. Du côté de la mer du pavillon S se sont distingués les vingt-cinq jardins du troisième millénaire, pour lesquels un effort de conception créative basé sur l'innovation a été demandé.
Euroflora a dédié un espace aux équipements et produits pour le jardinage amateur et professionnel à travers Flortec qui avec la présence de 115 entreprises du secteur qui ont exposé des meubles pour jardins et terrasses, du mobilier urbain, des articles pour fleuristes et des équipements et machines pour jardins.
L'événement s'est déroulé sur une superficie totale de 150 000 mètres carrés, restant ouvert au public en continu de 7h00 à minuit tous les jours.

Vidéo: Euroflora 2001 (Mai 2020).